Les Peintres
îlot des peintres grande synthe agence august
îlot des peintres grande synthe agence august
îlot des peintres grande synthe agence august
îlot des peintres grande synthe agence august
îlot des peintres grande synthe agence august
îlot des peintres grande synthe agence august
îlot des peintres grande synthe agence august
îlot des peintres grande synthe agence august
retour aux projets

Les Peintres

La ville vivante
Grande Synthe  (59)

3.5 ha 5 M€ H.T. Maîtrise d'œuvre des espaces publics de l'îlot des Peintres Communauté Urbaine de Dunkerque / SPAD August paysagiste concepteur urbaniste mandataire, OGI Ingénierie VRD, Extracité animation 2020-2026 EP en cours

Ville phare engagée depuis 2011 dans une transition écologique, sociale et économique, Grande Synthe conduit un projet de territoire mené par l’exigence d’un développement local durable.
Cette démarche de ville en transition est concrétisée par de nombreuses initiatives, ville capitale française de la biodiversité, ville nourricière, ville sans pesticides ; lesquelles sont mises en application dans le cadre d’opérations de restructuration urbaine ambitieuses.

Le projet d’îlot des Peintres devra s’inscrire dans cette histoire urbaine et écologique locale très particulière, et être de ce point de vue un modèle : gestion alternative des eaux pluviales, enrichissement de la biodiversité en place, matériaux issus du circuit court et réemploi des matériaux issus de la démolition, large place accordée aux espaces végétalisés, autonomie alimentaire, etc.

Les particularités de l’opération de renouvellement urbain de l’îlot des Peintres sont principalement liées à l’ampleur des démolitions qui permettront de reconfigurer le quartier en profondeur tant d’un point de vue urbain, paysager que social, et de renouveler l’image de ce quartier situé à deux pas du centre-ville ; et qui, toujours, s’inscrivent dans un dynamisme urbain local très atypique et très actif.
Il s’agit d’établir un plan guide reflétant ces ambitions, et faisant de l’îlot des Peintres un quartier phare du centre-ville, porte d’entrée de la campagne dans la ville, parc habité et lien entre centre et pôle d’équipements nord.

une ville vivante.

Le plan guide propose de sanctuariser les sols vivants existants au nord de la rue David et d’en faire l’organe-paysage central de l’îlot des Peintres, regroupant les milieux naturels reconstitués et les équipements sportifs et ludiques.
A partir de là, ce n’est plus une logique viaire qui domine dans la conception du plan guide, mais celle d’un paysage liant tout le quartier, enrobant les lots à venir, reliant l’îlot au bloc-centre, et mettant au centre de la conception du quartier la poésie d’une nature urbaine restaurée et réinterprétée.

 

un parc linéaire – paseo en espace public majeur
La conception de l’espace public est basée sur un principe de déambulation au sein d’une nature urbaine liant et englobant tout le quartier à son environnement.
Un «organe-paysage» fort, paseo et parc linéaire équipé devient l’espace public majeur qui rend le quartier attractif à l’échelle du centre-ville et de la commune par sa superficie, ses milieux, son fort degré d’équipements.

Un espace public central fédérateur à vocation de proximité est maintenu dans le square central de la rue David. Le square central est englobé dans le grand mail intérieur.

La thématique du sport devient centrale dans les aménagements extérieurs du quartier en lien avec les équipements limitrophes. Parcours, lien fédérateur et multi-générationnel, outil de design de l’espace public, etc.

La sanctuarisation des sols vivants permet la création d’un système écologique global permettant la mise en place de milieux naturels notamment liés à l’hydraulique douce par la création de jardins en creux, de watergang, de micro-forêts, etc.

L’agriculture urbaine, prend toute sa place dans le quartier par la mise en place de jardins cultivés jouant le rôle d’espaces tampons entre espace public et espaces habités.

un quartier accroché à son environnement
Les liens nord-sud liant l’îlot des Peintres au centre-ville et au pôle d’équipements nord sont renforcés par la conservation du mail Laurencin nord et la prolongation de la rue Louis mais également par leur aménagement en lieux d’hyper-proximité, en jardins, en watergangs, en espaces à dominante piétonne et cyclable. Ces deux artères servent également de dessertes riveraines des lots (véhicules et piétons).
Les liaisons est-ouest David et Rigaud, identifiées comme fondamentales dans l’accroche du quartier avec les grandes liaisons douces de la ville, sont concrétisées par la création de déambulations végétalisées et équipées.