Sanitas
sanitas NPNRU Tours Habitat agence august
sanitas NPNRU Tours Habitat agence august
sanitas NPNRU Tours Habitat agence august
sanitas NPNRU Tours Habitat agence august
sanitas NPNRU Tours Habitat agence august
sanitas NPNRU Tours Habitat agence august
sanitas NPNRU Tours Habitat agence august
sanitas NPNRU Tours Habitat agence august
sanitas NPNRU Tours Habitat agence august
retour aux projets

Sanitas

projet NPNRU du quartier Sanitas
Tours (37)

2,3 M€ H.T. Maîtrise d’œuvre pour les opérations de résidentialisation NPNRU du quartier du Sanitas à Tours Tours Habitat August paysagiste 2020-2024 Diagnostic en cours

Quartier prioritaire composé d’un parc social à 92% et habité par une population jeune dont plus de la moitié vit en-dessous du seuil de pauvreté, le quartier Sanitas est un quartier très ouvert, conçu sur le modèle du chemin de grue et dont les rues orthonormées offrent un espace public de façade à façade généreux, aux trottoirs larges et aux espaces verts entretenus.

Le quartier, enclavé entre la voie de chemin de fer à l’est et au sud et l’avenue de Grammont à l’ouest, est greffé sur l’avenue de Lattre de Tassigny, épine dorsale majeure du quartier et axe de passage du tramway, qui porte une haute ambition en matière d’aménagement d’espace public ainsi qu’en matière de désenclavement du quartier. Le quartier est enclavé par les voies de chemin de fer dont le talus, qui peut atteindre 6m de haut, crée une barrière physique infranchissable et un rempart visuel au reste de la ville. Mais la présence de la gare au nord du quartier, le tramway, les projets urbains et architecturaux en cours créent les conditions d’un désenclavement que le projet de résidentialisation devra accompagner.

Le projet NPNRU prévoit des démolitions (en cours et programmées) pour ouvrir certains barreaux d’habitation et établir une nouvelle porosité au sein du quartier, tant visuelle que physique (et notamment sur Pasteur vers la place Saint-Paul). Le projet s’insère dans un contexte en mutation dont il devra répercuter les nouveaux fonctionnements, et dont il pourra intégrer dans sa stratégie de réemploi certains matériaux.
Entre gigantisme en matière d’urbanisme et d’architecture, et échelle domestique de l’habitat, le projet devra faire le lien.

La réflexion sur les espaces extérieurs du quartier nécessite de :

Appréhender le quartier dans sa globalité (10 000 personnes c’est une petite ville !) aujourd’hui et demain pour mieux comprendre les fonctionnements à l’échelle des secteurs opérationnels.

Appréhender les différents secteurs opérationnels identifiés par Tours Habitat comme des microcosmes aux problématiques urbaines, sociales, paysagères spécifiques et particulières.
L’objectif étant de les fédérer tout en mettant en exergue leurs atouts et en résolvant leurs problèmes de fonctionnement, que ce soit par typologies (cœurs d’îlots, voiries et stationnement, bandes plantées) ou par problématiques (qualité d’espace, usages, atouts paysagers et environnementaux, accessibilité, lisibilité de l’espace, équipements…).

Créer un terrain fertile pour des usages innovants, emmenant le quartier vers la transition écologique et des espaces extérieurs qui favorisent le lien social.

Apporter des solutions aux problématiques d’usages et de fonctionnement des cœurs d’îlots et jardins publics, aux problématiques de stationnement, aux problématiques liées à l’accessibilité et à la collecte des OM, aux problématiques liées aux bandes plantées et aux plantations des cœurs d’îlots.